He Wen

Doctorante (ED 354)

Département d’études asiatiques

Coordonnées
Courriel

Domaines
– Littérature chinoise pré-moderne (Ming-Qing)
– Littérature en dialecte
– Langue Chinoise

Thématique
– Littérature chinoise.
– Traductologie
– Littérature en dialecte

Langues
Mandarin, Wu, Français, Anglais

Thèse
« Le dialecte de Wu dans trois romans chinois de la fin des Qing (1640-1911) et sa traduction »
dir. Pierre Kaser, ED 354 « Lettres, Langues et Arts »

Parcours
– Licence en Langue, Littérature et Civilisation Française (Xi’an, Chine)
– Master Recherche en Sinologie (AMU) :
2016 : Mémoire de master, sous la direction de Pierre Kaser : « Analyse des particularités stylistiques de l’écriture de Zhang Ailing 张爱玲 (1920-1995) dans le roman Xiao tuanyuan 小团圆 (2009) ».

Recherche
Sans faire l’impasse sur un corpus plus vaste, notre étude se concentrera sur les trois romans les plus représentatifs de la littérature en langue Wu : He dian 何典 (La bible de la critique), Haishang hua liezhuan 海上花列传 (Les fleurs sur la mer), et Jiuwei gui 九尾龟 (La tortue à neuf queues). Le premier date de l’ère de l’empereur Jiaqing 嘉庆 (1760-1820). Il s’agit d’un roman d’humour portée par une ironie que, non seulement Hu Shi 胡适 (1891-1962), mais également Lu Xun 鲁迅 (1881-1936) ont particulièrement estimée pendant le Mouvement de la Nouvelle Culture en 1919. Haishang hua liezhuan et Jiuwei gui sont, quant à eux, les deux romans les plus emblématiques parmi les romans traitant de la prostitution de la fin des Qing. Le premier, écrit en 1892 par Han Bangqing 韩邦庆 (1856-1894), est considéré comme « le premier chef d’œuvre de la littérature en langue Wu » par Hu Shi ; la grande écrivaine Zhang Ailing 张爱玲 (1920-1995) voyait en lui rien de moins qu’« un autre sommet de la littérature chinoise cent ans après Le rêve dans le pavillon rouge ». Néanmoins, du fait de son écriture majoritairement en dialecte, ce roman reste encore peu étudié et sous-estimé. Le dernier est plus tardif. Ecrit de 1906 à 1924, partiellement en dialecte Wu, a eu une influence importante à cette époque-là, ce qui le rend incontournable pour mon étude de la langue Wu. Dans un premier temps, nous voudrions nous interroger sur la notion de la littérature en dialecte, puis interroger les raisons ayant poussé les auteurs à écrire en dialecte Wu. Nous passerons également en revue les particularités de cette littérature d’un point de vue littéraire, culturel et historique, et rechercherons les raisons du caractère éphémère de cette littérature, puisqu’elle est apparue durant la seconde moitié des Qing et a disparu au début de la République. Afin de mener à bien notre recherche, nous comptons nous appuyer sur des travaux de spécialistes chinois du dialecte Wu, qui nous aiderons à réaliser une recherche lexicologique sur le dialecte de Wu durant la période de la dynastie Qing jusqu’au début de la République. Ce travail d’élucidation et de balisage du corpus nous mettra en position d’affronter le problème de la traduction de cette littérature, sur la possibilité de la rendre dans toute sa richesse expressive en français, et les stratégies à mettre en place pour y parvenir. Nous réfléchirons enfin sur le choix des stratégies de traduction à mettre en œuvre pour obtenir des résultats plus satisfaisants.

Collaborations

  • Participation au projet d'Inventaire des Traductions en langue française des Littératures d'Extrême-Orient.
  • Co-organisation de la journée d'études Attitudes et latitudes du traducteur des littératures d'Asie qui s'est déroulée le 18 novembre 2017 à Aix-en-Provence.

Publications

  • Pierre Kaser & Wen He, « Traduttore, traditore : Peut-on violer le texte source, à condition de lui faire de beaux enfants ? », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 9 | 2019, mis en ligne le 15 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/ideo/1113
  • « Cauchemars en cuisine. Peut-on traduire les noms de plats de Nulle Référence ? », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 9 | 2019, mis en ligne le 15 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/ideo/820
  • 웬헤 [Wen He], « Peurangseueseoui Jang Airing beonyeokgwa suyong » 브랑스에서의 장 아이링 번역과 수용 (La Traduction et la réception de Zhang Ailing en France) (Lee Gyu-hyeon 이규현, trad.), Comparative Korean Studies [비교한국학], Vol. 26, No. 1, Avril 2018, pp. 81-102.
  • « Étranges petites histoires chinoises », Carnet de recherches de l’axe Littératures d’Asie et traduction [En ligne], mis en ligne le 1er avril 2017. URL : https://leo2t.hypotheses.org/717

Traductions

  • Li Weiyi, « Faire entrer le loup dans son propre logis », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 10 | 2019, mis en ligne le 31 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ideo/1280
  • Su Tong, « Voler jusqu’à mon village natal des Noyers », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 7 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2017. URL : http://journals/openeditions.org/ideo/616
  • Zhang Ailing, « Avec le dessin d’une galette », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 5 | 2015, mis en ligne le 15 septembre 2015, Consulté le 05 octobre 2016. URL : http://journals.openeditions.org/ideo/433

Communications

  • « The Functions of the Wu Dialect in The Sing-Song Girls of Shanghai », The 11th International Convention of Asia Scholars (ICAS), Conférence internationale organisée par l’Université de Leiden, le GIS Asie et l’International Institute for Asian Studies (IIAS), 19 juillet 2019, Leiden (Pays-Bas).
  • « La Traduction du dialecte Wu en français », Séminaire Doctoral 2018, Séminaire Doctoral de l’Institut de Recherches Asiatiques, 30 novembre 2018, Marseille
  • « De la difficulté de traduire le dialecte Wu dans Haishanghua liezhuan 海上花列傳 », Ateliers Traduction, Atelier littéraire de l’axe Littératures d’Asie et traduction, 12 novembre 2018, Aix-en-Provence
  • « Peut-on traduire les noms de plat de Nulles références (Hedian 何典) ? », Attitudes et latitudes du traducteur des littératures d’Asie, Journée d’étude de l’Institut de Recherches Asiatiques, 18 novembre 2017, Aix-en-Provence
  • « Notes d’un voyage en d’autres terres (Yixiang ji 异乡记) : Zhang Ailing et ses tribulations sur la route de Wenzhou », Les récits de voyages, Atelier littéraire de l’axe Littératures d’Asie et traduction, 2 octobre 2017, Aix-en-Provence
  • « Le Dialecte Wu dans trois romans de la fin des Qing (1644-1911) et sa traduction », Journée des doctorants de l’IrAsia, 23 mai 2017, Marseille
  • « Étranges petites histoires chinoises », Histoire de fantômes, Atelier littéraire de l’axe Littératures d’Asie et traduction, 6 mars 2017, Aix-en-Provence