Laurent Chircop-Reyes

Membre associé de l'IrAsia

Dr en anthropologie

Coordonnées
courriel

Domaine
Anthropologie sociale
Études chinoises
Ethnohistoire

Thématiques

  • Histoire moderne des réseaux marchands et ethnohistoire des pratiques caravanières
  • Anthropologie de la transmission des savoirs et valeurs sociales en Chine moderne et contemporaine
  • Diachronie des traditions rituelles et pratiques psychophysiques liées aux religions chinoises
  • Émergence et déclin des catégories sociales, valeurs sociales

Langues
Français, chinois, anglais

Thèse
Entre marchands et brigands. Une ethnohistoire des maîtres-escortes en Chine du Nord (XVIIIe-début XXe siècles) : du corps social aux savoirs du corps
Directeur : Jean-Marc de Grave
Codirecteur : Pierre Kaser
ED 355, « Espaces, Cultures, Sociétés »
Thèse soutenue le 09/12/2019

Parcours
2009-2013 : Licence Langues, Littératures et Civilisations Étrangères, spécialité chinois, Aix-Marseille Université. (Mention très bien)
2013-2015 : Master Recherche en sinologie, textes et traduction, Aix-Marseille Université. (Mention très bien)

Recherche
Ma recherche doctorale s’inscrit dans la discipline de l’anthropologie sociale et est menée par une approche ethno-historique des phénomènes sociaux en Chine aux périodes modernes et contemporaines. Le sujet de ma thèse porte sur l’émergence et le déclin de la catégorie sociale des escorteurs de marchands, ainsi que de l’évolution de leurs pratiques en relation avec le monde du négoce en Chine du Nord, au cours de la dynastie Qing (1644-1911) jusqu’au début de la République de Chine (1912-1949).
Victimes du brigandage sévissant dans les régions steppiques de la Chine du Nord, les marchands de la province du Shanxi, les Jinshang 晋商, sollicitent les services de protection d’artistes martiaux locaux issus de la classe paysanne, qui deviennent leurs escorteurs : de l’interaction entre ces deux catégories sociales émerge un nouveau corps de métier, celui de « maître-escorte », biaoshi 镖师. Les compagnies d’escorte, biaoju 镖局, sociétés résultantes de cette interaction, sont définies comme des ensembles structurés de services de protection qui ont opéré du XVIIe siècle jusqu’à leur périclitation au début du XXe siècle. Elles sont d’abord chargées du transport caravanier de marchandises telles que, principalement, l’argent, le sel et le thé, puis se spécialisent dans le convoi bancaire et le gardiennage de résidences des marchands.
La description des logiques relationnelles entre les groupes concernés doit ainsi nous permettre de comprendre dans quelles mesures le phénomène des compagnies d’escorte participe au processus de transformation des techniques et des modes de transmission des pratiques en lien avec la protection des convois et des résidences de marchands : la pratique du xingyiquan 形意拳 (« boxe de la forme et de l’intention »), élément de reconnaissance sociale des maîtres-escortes, fait dans ce travail de thèse l’objet d’une étude approfondie.
La combinaison de la méthode ethnographique (entretiens auprès des descendants contemporains des lignées de la tradition martiale concernée), à celle d’un travail sur archives, ainsi qu’à une analyse de sources textuelles primaires et secondaires, confère à cette étude une profondeur historique et sociale qui doit contribuer à éclairer d’un jour nouveau le rapport entre activité martiale, brigandage et commerce.

Personal Research (English version)

My Ph.D. research is part of the discipline of anthropology and is conducted by an ethno-historical approach of social phenomenon in modern and contemporary China. The subject of my thesis is the emergence and the decline of the social category of merchant escort, as well as the evolution of escort’s practices in relation to the trading world in Northern China, during the Qing Dynasty (1644-1911) until the beginning of the Republic of China (1912-1949).
The “escort companies”, biaoju 镖局, are defined as structured companies providing escort, protective and insurance services that operated from the 17th century until their decline in the early 20th century. They were responsible for the transport of goods, for example money (tael), salt, silk and tea, but were also in charge of protecting the traders, who were victims of plunder organized by brigands during their journeys.
These traders came from Shanxi province and are commonly called Jinshang 晋商. The formal dimension of the biaoju recognized as a legal company system of protection and transport insurance was progressive: this formalization is manifested with the emergence of a new profession, called biaoshi 镖师, “escort-master”, embodied by a peasant social class interacting with the merchant class.
The origins of the biaoju phenomenon are nebulous, owing to the lack of data in the imperial archives. This absence, or rather lack of primary documentary sources may be an occasion to explore the question from an anthropological point of view. Since the subject belongs to history and, therefore, cannot be confirmed by field investigation, my thesis does not have the ambition to expose historical truth in the strict meaning of the term. Nonetheless, the method used for this research, namely ethnographic interviews with the descendants of late-Qing’s escorts combined to a research on Qing’s archives documents, tends to provide new understanding of the biaoju, especially in questioning this phenomenon through the social interaction between escorts and merchants, but also through the role played by the threat of brigandage during the Qing period.
Furthermore, the biaoju phenomenon is structured around the transmission of clannish martial art traditions. For this reason, these practices are the subject of an in-depth study; one of the main boxing lineages involved in the escort profession was the art of xinyiquan 心意拳 (lit. boxing of intention), from which a new style called xingyiquan 形意拳 (boxing of form and intention) was created in the second part of the 19th century. Nowadays, both xinyiquan and xingyiquan lineages belong to neijia 内家––an “internal martial art” based on Daoism’s conception of human body and Chinese ancient cosmology thought such as Yin Yang Wu Xing Jia 陰陽五行家 (Yin Yang and Five Phases).
The description of the interactional logics between the groups concerned may reveal new fields of understanding about the phenomenon of escort companies and its role in the process of transforming techniques and modes of transmission of practices related to the protection of convoys and the guarding residences profession.
The combination of the ethnographic method (interviews with contemporary descendants of the martial tradition lineage concerned), archives research, as well as an analysis of primary and secondary textual sources, gives this study a historical and social depth, which should help shed new light on the relationship between martial arts practices, brigandage and trade.

Enseignements

  • Chargé d’enseignement (TD) : Anthropologie de l’Asie L1, L2 (anthropologie historique et ethnohistoire de la Chine), au département d’anthropologie, AMU, 2ème semestre, saison 2018-2019.
  • Chargé d’enseignement (TD) : langue chinoise L1, L2, L3 (version, compréhension oral, exercices écrits) au département d’études asiatiques, AMU, 1er et 2ème semestre, saison 2018-2019.
  • Chargé d’enseignement (CM) : « Culture et société chinoises » auprès des étudiants de Master 2 de l'Institut de recherches Europe-Asie (IREA), AMU, 1er semestre, saison 2017-2018.
  • Intervention ponctuelle dans le Master de recherches en anthropologie de l’Asie : « Langues, cultures et sociétés d’Asie », AMU, 2ème semestre, saison 2017-2018.
  • Encadrement pédagogique en qualité de tuteur auprès des étudiants en Licence de chinois : aide aux devoirs et à la préparation aux examens, AMU, 1er et 2ème semestre, saison 2014-2015.

Bourses de recherche et d'études

  • Allocation de terrain de l’École Française d’Extrême Orient, Centre de Pékin, saison 2017-2018.
  • Bourse de recherches du musée du quai Branly-Jacques Chirac, Fondation Martine Aublet, saison 2016-2017.
  • Bourse d’études du mérite du Ministère de l’éducation chinois–Hanban, Nanjing Normal Univerity, saison 2012-2013.

Publications majeures

  • « Système de représentation des ‘maîtres-escortes’ dans les mémoires impériaux entre 1736 et 1741. Analyse et critique de deux documents d’archives écrits sous les Qing (1644-1911) » [en ligne], Note de recherches, ERCCS — European Research Centre for Chinese Studies, EFEO — Centre de Pékin, 2020 (à venir).
  • « Le “parler noir”. Le jargon secret des caravaniers et des brigands en Chine impériale tardive » , AFECAssociation Française d’Études Chinoises, 2020 (à venir).
  • « La pensée chinoise et la question de l'éthique animale : considérations rituelles, hygiéniques et morale » [En ligne] Loïc Aloisio, Laurent Chircop-Reyes (éd.), Impressions d'Extrême-Orient n°10, IrAsia-CNRS/Aix-Marseille Université, 2019 (à venir).
  • « Merchants, Brigands and Escorts: an Anthropological Approach to the Biaoju 鏢局 Phenomenon in Northern China », Ming Qing Studies 2018, Paolo Santangelo (éd.), Rome, WriteUp Site, 2018, pp. 123-151 (304 p.).
  • « La tradition martiale des escorteurs de marchands du Shanxi en Chine du Nord (19e siècle). Ethnographie d’une lignée héritière à Qixian (Shanxi) », Annales de la Fondation Martine Aublet, Musée du quai Branly-Jacques Chirac, Actes Sud, 2018-2019 (à paraître).
  • « Le monde disparu des arts martiaux des années 1930 en Chine du Nord » [en ligne], Open Edition Journals, Impressions d’Extrême-Orient, IrAsia/Aix-Marseille Université, décembre 2017.
  •  « Le métier d’escorteur au XIXe siècle en Chine du Nord : de la protection des caravanes des marchands du Shanxi aux convois des premières banques du pays » [en ligne], Centre d’Études de l’Asie de l’Est, Université de Montréal, Octobre 2017.

Communications

  • « From China to Siberia. When Shanxi’s Caravaners Societies Crossed Through the Steppes for Trading Tea », Conférence internationale Empires, Networks, Intermediaries: Exchanges Across Eurasia, 10th-19th Centuries, The Hebrew University, Jerusalem, Dec. 2019 (à venir).
  • « Animalité et sensibilité : des techniques du corps à l'alchimie des émotions », Journée d’études Culture martiale chinoise. Exorcisme, corps, réinvention, Université Toulouse Jean-Jaurès, Oct. 2019.
  • « Embodied ideology and body techniques: the art of avoiding violence of the travelling merchants’ guards in Late Qing Northern China. For a comparative study with the South-Est Asian world of trade », EUROSEAS – European Association For Southeast Asian Studies, Humboldt-Universität zu Berlin, septembre 2019.
  • « Brigandage on Ancient Northern China Tea Road: A Secret Communication Skills As a Peaceful Means of Exchange », The 11th International Convention of Asia Scholars (ICAS), Leyde, Pays-Bas, juillet 2019.
  • « Au-delà de la martialité. L’idéologie incarnée dans les termes, ou l’ethos guerrier chez les caravaniers de Chine du Nord », Les terminologies de la martialité. Étymologies, dimensions religieuses et séculières, pratiques liées, Workshop préparatoire au colloque international Martial Arts, Religion and Spirituality – 2020, IrAsia, Institut de recherches asiatiques, Aix-en-Provence, juillet 2019.
  • « Le langage codé des maîtres-escortes de marchands du Shanxi, ou la pratique du ‘parler noir’ comme moyen de coopération avec les brigands sous les Qing », Journée « Jeunes chercheurs », AFEC — Association Française d’Études Chinoises, Université Paris-Diderot, juin 2019.
  • « Revive China Society Through Martial Arts Culture. The “Tianjin’s Alliance of Warriors” (1910-1928) As an Instrument for Nationalism », 5th Annual Conference of Martial Arts Studies Research Network, Chapman University, Orange, California, mai 2019.
  •  « Rapport de terrain ethnographique sur l’étude d’une lignée héritière d’escorteurs de marchands du Shanxi (Chine) pour la Fondation Martine Aublet », musée du quai Branly-Jacques Chirac, département de la recherche et de l’enseignement, septembre 2018.
  • « Piaohao 票号 et capitalisme marchands. Quand les négociants du Shanxi deviennent banquiers », colloque international, The Rise of Asia, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Université Le Havre Normandie, mars 2018.

Activités de recherches

  • Édition scientifique, « L’éthique animale dans les littératures d’Asie », Impressions d’Extrême-Orient, n° 9, Aix-Marseille Université, IrAsia/CNRS, saison 2018-2019.
  • Membre de l’axe de recherche « Transmission des savoirs, savoir-faire, et orientation des valeurs sociales », dirigé par Jean-Marc de Grave, Aix-Marseille Université, Institut de recherches asiatiques (UMR 7306), CNRS.
  • Recherche en archives, First Historical Archives of China (dynasties Ming et Qing), Beijing, Chine, 2018. Avec l’aide du Centre de l’École Française d’Extrême-Orient de Pékin.
  • Ethnographie des lignées de traditions martiales, province du Shanxi, Chine, saison 2017-2018.
  • Organisation de la journée des doctorants de l’Institut de recherches asiatiques, Aix-Marseille Université, IrAsia/CNRS, saison 2018-2019 — Représentant des doctorants de l’IrAsia (ED 355).
  • Organisation du séminaire inter-laboratoires d’anthropologie de l’ED 355, Aix-Marseille Université, saison 2017-2018.
  • Membre de l’axe « Littérature d’Asie et traduction », dirigé par Pierre Kaser, Aix-Marseille Université, Institut de recherches asiatiques (UMR 7306), CNRS.
  • Co-organisateur de la Journée d’études internationale (Workshop) Les terminologies de la martialité. Étymologies, dimensions religieuses et séculières, pratiques liées, Workshop préparatoire au colloque international Martial Arts, Religion and Spirituality – 2020, IrAsia, Institut de recherches asiatiques, Aix-en-Provence, juillet 2019 (à venir).

Collaborations extérieures

  • Organisation du 6ème congrès international sur les études martiales, Martial Arts, Religion and Spiritualities, en collaboration avec l’équipe de recherche Martial Arts Studies de l’Université de Cardiff, AMU, juillet 2020 (à venir).
  • Chercheur invité au département de recherches sur les marchands du Shanxi, Jinshang yanjiusuo 晋商研究所, Taiyuan, Shanxi University, pour mener une enquête ethnographique sur les lignées de traditions martiales à Taigu, Qixian, Yuci et Pingyao, 2017.

Affiliations

  • Institut de Recherches Asiatiques (IrAsia)
  • Associations Française d'Études Chinoises (AFEC)
  • Graduate School of East Asian Studies (GEAS) — Freie Universität zu Berlin
    • Visiting Researcher
  • GDRI — EurasiaTrajeco, Trajectories of economic institutions and business practices in Europe an Asia
    • Trading Networks and the Trajectory of Economic Institutions Maritime and Continental Empires, Europe-Asia, 1500-2000

Carnet de recherche : http://wulin.hypotheses.org/